Des isolants respectueux de l’environnement et de la santé

consultations depuis 2009 | Mise à jour le 08/08/2020 | Plan du site
Contact   Ami
>
>
>
> L’isolation écologique

Isolation écologique


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieFiches pratiques
ChapitreMaison bioclimatique


Isolation écologique

Contrairement à la laine de verre, par exemple, qui est nocive pour les poumons lors de la pose et de la dépose, les isolants écologiques sont à la fois respectueux de l’environnement et de la santé. Extraits à partir de fibres végétales, animales ou de matières renouvelables, ils bénéficient d’un attrait croissant. Tour d’horizon des différents matériaux

Le chanvre

Issu des fibres de la plante, c’est l’isolant écologique le plus connu. Naturellement résistant aux insectes et aux moisissures, perméable à la vapeur, il est commercialisé sous forme de panneaux, en rouleaux ou en vrac.

Les fibres de bois

Bon isolant thermique et phonique, les panneaux en fibre de bois, issus de forêts gérées durablement, conviennent parfaitement aux toitures, murs et plafonds.

Le liège

Parce qu’il est rempli d’air, le liège est un très bon isolant thermique. Léger, imputrescible, supportant l’humidité sans déformation, il est efficace contre les vibrations et isole efficacement des bruits aériens. Provenant d’une essence à croissance lente (le chêne-liège), sont coût est supérieur aux autres isolants.

La laine de mouton

Très bon isolant, les fibres doivent subir un traitement anti-mites au Mitin, produit non toxique. Léger, il peut absorber 30% de son poids en eau.

La laine de coton

Résistante au temps, la laine de coton est généralement issue de coton recyclé. C’est un bon isolant thermique grâce à sa capacité de stockage d’air. Sensible aux insectes et aux moisissures, elle doit être traitée au sel de bore.

Les fibres de coco

Bon isolant phonique pour les planchers, recyclable, c’est également un bon isolant thermique, résistant à l’humidité.

Le lin

Bon isolant acoustique, il nécessite un traitement au sel de bore pour résister aux insectes, aux moisissures et au feu.

Les plumes de canard

Vendues en panneaux ou en rouleaux, les plumes de canard peuvent absorber jusqu’à 70% de leur poids en eau tout en conservant leur pouvoir isolant. Un traitement contre les mites et les acariens est nécessaire. Assez inflammable (classe C), cet isolant présente parfois des risques d’allergies.

La paille

Contrairement au foin, la paille ne se décompose pas. Elle présente donc une bonne durabilité dans le temps si elle n’est pas soumise à l’humidité. Les bottes sont utilisées en remplissage de murs à ossatures bois et sont protégées par un pare-vapeur et un pare-pluie recouverts d’un enduit à la chaux ou d’un bardage.

La ouate de cellulose

Fabriquée à partir de vieux papiers journaux, la ouate de cellulose se pose en panneaux. En plus de ses propriétés thermiques, c’est également un bon isolant acoustique. L’isolant doit être traité contre les insectes, les champignons et pour améliorer sa performance au feu (au sel de bore).


Date de mise à jour : 12/06/2008


Et aussi sur le même thème :

Maison bioclimatique
Peintures écologiques
Crédit d’impôt dédié au développement durable

Pour en savoir plus :
Isolation écologique
Rénover sa maison

Proposition de devis :
Isolation
Devis gratuit


2008-2014 Appelimmo. Tout droits réservés

Annonces immobilier
Performance énergétique de l'habitat
Chauffer son logement
Maison bioclimatique

Découvrez le journal
Créez une alerte
Passez votre annonce
J'appelle pour vendre un bien