En léger tassement, les prix des logements restent élevés malgré un marché immobilier en berne. Explications

consultations depuis 2009 | Mise à jour le 28/06/2016 | Plan du site
0 811 880 321
Contact   Ami
>
>
>
> La baisse des prix immobiliers se fait attendre

La baisse des prix immobiliers se fait attendre


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitrePrix immobilier


Immobilier particulier prix logement

La baisse des prix des biens immobiliers se fait attendre

En recul de 1,1% sur un an seulement, les prix des logements anciens restent élevés malgré une abondance de biens sur le marché immobilier et une faible demande.

Le tassement des prix est légèrement plus important en région que dans la capitale. Les prix immobiliers à Paris sont en effet encore très élevés, notamment dans certains quartiers. Pourquoi les prix des biens immobiliers peinent-ils à baisser? Les raisons sont multiples.

Les primo-accédants ont disparu du marché immobilier

Depuis début 2012, les primo-accédants ont déserté le marché avec la suppression du PTZ+ dans l’ancien. Faute de moyens financiers, ils sont contraints attendre, malgré une offre abondante. Du coup, le nombre de vente est en chute (recul d’environ 11,8% entre septembre 2012 et octobre 2011). Autre frein : les banques exigent un fort apport personnel depuis 2011 – même si elles ont depuis novembre dernier facilité leurs conditions d’octroi de prêts.

La fin du prêt à taux zéro pour l’immobilier ancien

Il y a un an le prêt à taux zéro plus (PTZ+) dans l'ancien a été supprimé. Le dispositif est désormais réservé pour l’achat d’un logement neuf uniquement. La suppression de cette aide fiscale a contribué à bloquer le marché immobilier et empêcherait les prix de baisser selon certains experts.

Le pouvoir d'achat immobilier des Français atteint sa limite

D’après Christian Tutin, professeur d'économie à l’université Paris-Créteil,  les limites du pouvoir d'achat des ménages français seraient atteintes. Il a confié à FranceTV Info que la baisse des prix amorcée en 2012 ne pouvait que continuer cette année, au vu de la conjoncture économique. Par contre, impossible selon lui de pronostiquer son ampleur pour 2013.


Date de mise à jour : 31/12/2012


Et aussi sur le même thème :

Le PTZ+ recentré sur les ménages modestes dès le 1er janvier 2013


2008-2014 Appelimmo. Tout droits réservés

Plus d'information sur les annonces immobilières entre particuliers

Découvrez le journal
Créez une alerte
Passez votre annonce
J'appelle pour vendre un bien