Afin d’engager la baisse des prix immobiliers et éviter tout risque de bulle spéculative, la Ministre du logement Cécile Duflot propose un recentrage du prêt à taux zéro plus (PTZ+)

consultations depuis 2009 | Mise à jour le 29/05/2016 | Plan du site
0 811 880 321
Contact   Ami
>
>
>
> Immobilier : le gouvernement veut une baisse des prix

Immobilier : le gouvernement veut une baisse des prix


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitrePrix immobilier


Immobilier baisse prix

Contrer l’endettement des ménages

Le gouvernement français souhaite voir les prix de l’immobilier baisser. Les prix élevés forcent les jeunes ménages à s’endetter pour acquérir un logement, bien plus que les générations précédentes. Le gouvernement déplore la flambée des prix des logements de ces dernières années, qui handicape l’économie du pays et sa compétitivité. Il lorgne sur son voisin allemand. En Allemagne la modicité des prix de l’immobilier contribue à soutenir l’économie.

Meilleur ciblage du PTZ+

C’est en expliquant vouloir éviter une « nouvelle bulle spéculative sur l’immobilier » que Cécile Duflot, Ministre du Logement, justifie la restriction des aides à l’achat de logements pour 2013. Le prêt à taux zéro (PTZ+), mieux ciblé, pourrait être distribué à 55.000 ménages en 2013, contre 352.000 en 2011, une année record.

Éviter le scénario de 2008

L’objectif de la Ministre est d’éviter le scénario de 2008. Les ventes de logements en France avaient connu un effondrement de 25%, qui avait entraîné une baisse des prix salutaire de 9% sur tout le territoire. Cependant, le plan de relance du gouvernement Fillon a inversé la tendance l’année suivante. Le montant octroyé avec le prêt à taux zéro avait été doublé et ouvert à tous les ménages. De plus, la loi Scellier rendait l’investissement immobilier plus attractif. Conséquence de ces mesures, la demande a fortement augmenté et les prix ont recommencé à grimper.

Si le gouvernement français espère une baisse des prix de l’immobilier, celle-ci se fait attendre, et n’a été que faiblement amorcée en 2012.

Publié par Sarah Léon


Date de mise à jour : 17/01/2013


Et aussi sur le même thème :

Immobilier : la baisse des prix se fait attendre


2008-2014 Appelimmo. Tout droits réservés

Plus d'information sur les annonces immobilières entre particuliers

Découvrez le journal
Créez une alerte
Passez votre annonce
J'appelle pour vendre un bien