Les français veulent une France de bien logés révèle un sondage Ipsos Nexity. Ils souhaiteraient que soient bloqués les prix de l’immobilier et des loyers.

consultations depuis 2009 | Mise à jour le 30/06/2016 | Plan du site
0 811 880 321
Contact   Ami
>
>
>
> Encadrement prix de l’immobilier

Encadrement prix de l’immobilier : Les français veulent une limitation des prix de l’immobilier et des loyers


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitrePrix immobilier


Encadrement prix immobilier

Les français sont favorables à un blocage des prix de l’immobilier et des loyers

Selon un sondage Ipsos-Nexity, 83% des français souhaitent que le gouvernement régule les prix de vente des biens immobiliers. Ils sont :

  • 87% à vouloir un renforcement du prêt à taux zéro
  • 88% à réclamer un « encadrement des prix des terrains publics pour développer les constructions à prix accessibles »

Réalisé auprès de 1.000 personnes entre le 22 et le 25 août 2011, ce sondage indique que les français sont davantage préoccupés par les conditions de logements que par le fait de devenir propriétaire. Ainsi, 81% veulent pour les années à venir une France de « bien logés » plutôt qu’une France de propriétaires (18%).

La hausse des prix des loyers est également une préoccupation majeure des ménages et 59% des sondés souhaitent une limitation de la hausse des loyers.

Réguler le marché de l’immobilier

Pour Alain Dinin, le marché de l’immobilier est déséquilibré et un encadrement des prix du logement est devenu une nécessité. S’il ne souhaite pas un arbitrage des prix du mètre carré à la vente ou à la location, le PDG de Nexity est favorable à ce que les promoteurs revoient leur marge à la baisse. « Je me suis [ ] déjà prononcé pour une limitation de notre marge autour de 9%-10% car je préfère vendre un peu moins cher à plus d’acquéreurs plutôt que de ne plus vendre du tout » a-t-il expliqué dans une interview donnée au Parisien. Mais en contre partie, il appelle les mairies à revoir à la baisse le prix de vente de leurs terrains. « Les villes, ou l’Etat quand il est propriétaire, doivent accepter de vendre leurs terrains moins cher ».


Date de mise à jour : 23/09/2011


Et aussi sur le même thème :

Prix immobilier Paris notaires : Dans la Capitale, le prix des appartements a bondi de 22.5% en un an

Pour en savoir plus :
Terrain foncier : Les prix des terrains à construire s’envolent
1er achat immobilier : Les aides pour devenir propriétaire


2008-2014 Appelimmo. Tout droits réservés

Plus d'information sur les annonces immobilières entre particuliers.

Découvrez le journal
Créez une alerte
Passez votre annonce
J'appelle pour vendre un bien